top of page
Rechercher

Quand l'hiver arrive en Chine: traditions du début de saison

"Le calendrier solaire traditionnel chinois divise l'année en 24 termes solaires. Le début de l'hiver Lì Dong (chinois : 立冬), le 19e terme solaire de l'année, commence cette année le 8 novembre et se termine le 21 novembre. Cette période annonçait l'arrivée des frimas tout en célébrant les récoltes rentrées.


Accueillir l'hiver

L'empereur avait pour rituel d'accueillir chaque début de saison. Pour accueillir l'hiver, il observait un régime sans viande.


Manger des boulettes

Une légende raconte qu'à la fin de la dynastie des Han de l'Est (25-220 après JC), l'éminent médecin Zhang Zhongjing (张仲景) a sauvé de nombreuses personnes de la province du Henan d'une épidémie de typhoïde et leurs oreilles des gelures au début de l'hiver. Il préparait du mouton, des piments forts, et des herbes pour chasser le froid et stimuler la chaleur corporelle, les enveloppant ensuite dans une pâte et leur donnant la forme d'une oreille.Depuis lors, les gens ont appris à préparer la nourriture connue sous le nom de "dumpling". Aujourd'hui, il existe encore un dicton qui dit "Mangez des raviolis au début de l'hiver, sinon vous aurez les oreilles gelées".


Festival Yifan de la minorité ethnique Mulam

Le festival Yifan est l'un des festivals les plus importants de la minorité ethnique Mulam dans la région autonome du Guangxi. Il a lieu au début de l'hiver tous les trois à cinq ans et dure un à trois jours. Le festival consiste à inviter le dieu, à offrir des sacrifices, à demander au dieu d'apprécier le sacrifice, à chanter les louanges du dieu, à boire du vin avec du sang de poulet et à renvoyer le dieu.


« Nourrir l'hiver »

Dans certaines régions du sud-est de la Chine comme le Fujian, le Guangdong et à Taiwan, le premier jour du début de la saison froide annonçait la coutume de "nourrir l'hiver". Cette expression fait référence à l'importance de bien se nourrir pour affronter les rigueurs à venir. En effet, les habitants avaient l'habitude de consommer des mets riches en énergie tels que la volaille, le gibier ou la viande rouge. Poulet, canard, bœuf, mouton et poisson étaient surtout cuisinés en ragoûts mijotés longuement. Ces plats étaient généralement relevés des "Quatre Médicaments chinois": l'angélique, le ligusticum wallichii, la pivoine herbacée et la réhmannie. Ces plantes médicinales, connues pour leurs vertus nutritives et réchauffantes, permettant d'optimiser les bénéfices pour la santé des mets ingérés. Par cette tradition alimentaire, les populations locales cherchaient donc à se nourrir substantiellement avant les grands froids, s'armant ainsi d'énergie et de résistance grâce à une cuisine savamment élaborée. La coutume de "nourrir l'hiver" revêtait donc une importance nutritionnelle et préventive.


Manger des citrouilles

À Tianjin, le premier jour du début de l'hiver, les gens mangent des raviolis farcis aux citrouilles chinoises. C'est un légume commun dans le nord de la Chine. Généralement, les citrouilles sont achetées en été et stockées jusqu'au début de l'hiver.

tuanzi boulette de riz gluant

Manger du Tuanzi (团子) à Wuxi *

À Wuxi, le tuanzi est au cœur des festivités marquant le début de l'hiver. Ce mets traditionnel à base de riz gluant farci de sésame, de pâte de haricots sucrées ou de viande, constitue l'aliment typique consommé en ce jour. La plupart des ruraux fabriquent eux-mêmes le Tuanzi, tandis que les urbains achètent du tuanzi tout prêt.

Plus qu'un simple mets, le Tuanzi est devenu un symbole important de la culture locale.

Les habitants mangent différents types de gâteaux et de tuanzi selon certaines fêtes et les offrent en cadeau lors de jours spéciaux, comme les anniversaires des enfants. De nombreuses marques alimentaires traditionnelles perpétuent la tradition de la fabrication de gâteaux et de Tuanzi.



*Wuxi (无锡) est une ville du sud de la province du Jiangsu, dans l'est de la Chine,
94 vues

コメント

5つ星のうち0と評価されています。
まだ評価がありません

評価を追加
bottom of page