top of page
Rechercher

Mongolie intérieure : comment la plantation d'arbres empêche le désert de s'étendre

Chaque année, de mars à mai, des centaines de travailleurs de la province du Gansu et de la région autonome Hui du Ningxia (nord-ouest de la Chine), arrivent dans le désert de Kubuqi, à Ordos, dans la région autonome de Mongolie intérieure (nord de la Chine), pour la saison annuelle de plantation d'arbres. Les ouvriers travaillent dur dans le désert pour planter des jeunes arbres dans le cadre des efforts visant à contrôler la propagation du sable.


Pendant près de deux mois, ils vivent dans des hébergements temporaires, tels que des tentes ou des cabanes, au cœur du désert. Afin d'être plus proches des zones de plantation, les habitations sont souvent situées loin des villes, ce qui nécessite de s'approvisionner depuis les agglomérations voisines.

Travaillant généralement en binôme, les ouvriers se partagent la tâche de creuser des trous, de planter les jeunes arbres et de transporter les matériaux. Grâce à de gros semoirs portatifs pesant plus de 10 kilos, ils peuvent creuser plus de 1 000 trous par jour. En parcourant les terrains sablonneux, ils transportent des fagots de jeunes arbres et peuvent parcourir plus de 10 kilomètres chaque jour.

Le désert de Kubuqi, qui jouxte une partie du fleuve Jaune, est le septième plus grand désert du pays.

Des années d'efforts concertés ont permis de réduire de 80% la quantité de sédiments provenant du désert et se déversant dans le fleuve, tandis que le taux de couverture végétale a atteint 53%.

©️ 孙鸿宇

33 vues

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page