top of page
Rechercher

Le Vin, un Nectar Divin qui a enchanté la Chine ancienne 🍇

L'histoire du vin en Chine remonte à des époques lointaines. Cette exploration nous emmène à la découverte de l'évolution du vin et de la vigne magnifiée par le génie de ses poètes.


🔸 Les Origines Antiques de la Viticulture 🌱

Les Premières Preuves Historiques

La viticulture en Chine possède une histoire ancienne, bien antérieure à l'ère moderne. Les premières indications historiques de la culture de la vigne en Chine remontent à la dynastie Shang (1600-1046 av. J.-C.), à cette époque, les aristocrates chinois étaient déjà passionnément impliqués dans la culture de la vigne pour la production de vin. Ces domaines viticoles primitifs étaient principalement localisés dans la région du Shandong, une contrée qui demeure, de nos jours encore, célèbre pour ses vins.

À cette époque, la vigne était avant tout cultivée pour ses fruits, qui étaient consommés sous forme de raisins frais. Toutefois, on avait déjà initié la culture de la vigne sauvage chinoise en vue d'extraire le précieux nectar fermenté.


Le vin possédait aussi une importance exceptionnelle dans le cadre des rituels religieux. Il était offert lors des cérémonies sacrificielles en guise d'hommage aux ancêtres et aux divinités. Le Shijing, l'une des plus anciennes œuvres littéraires chinoises, détaille avec une grande profusion ces rituels liés au vin.


Au temps des Royaumes combattants (475-221 avant JC), la consommation de vin s'était généralisée. Grâce aux avancées agricoles et aux échanges commerciaux, le vin de riz et de fruits était devenu une boisson quotidienne. Les familles aisées possédaient d'immenses caves à vin souterraines pour abriter et faire mûrir leurs récoltes.


🔸 L'âge d'or de la viticulture chinoise 🌱

Entre les dynasties Han et Tang, le vin gagna de plus en plus de notoriété parmi les classes aisées et moyennes. La production de vin augmenta significativement, et de nouvelles méthodes de production plus avancées firent leur apparition, telles que la fermentation en jarres en terre cuite. Le vin était apprécié non seulement pour son goût, mais également pour ses propriétés médicinales. Cette période fut l'âge d'or de la viticulture chinoise, marquée par une production abondante et une grande popularité.


L'Empire chinois s'étendait alors sur un vaste territoire, ce qui favorisa le développement de la viticulture dans des régions jusque-là inexploitées. Des domaines spécialisés émergèrent aussi bien au nord qu'au sud du pays pour répondre à une demande croissante.


🔸 La Route de la Soie et l'Échange de Connaissances

L'un des facteurs clés qui ont contribué à l'évolution de la viticulture e a été la Route de la Soie. Cette antique route commerciale a ouvert des voies d'échange entre la Chine et l'Occident, facilitant le partage de connaissances, notamment celles liées à la viticulture. Les Chinois ont ainsi appris de nouvelles techniques de vinification et ont également introduit leurs propres innovations dans le processus.


carte de la route de la soie


🔸 Évolution des préférences en matière de boissons alcoolisées

Si la consommation de vin de raisin était prisée parmi les classes aisées pendant la dynastie Han, à partir de la fin de la dynastie Tang (618-907 apr. J.-C.), les préférences en matière de boissons alcoolisées commencèrent à évoluer en Chine. Le vin de raisin laissa progressivement sa place à des boissons à base de céréales, telles que le vin de riz (huangjiu) et le vin de sorgho (baijiu). Divers types de vin furent produits à partir de différentes matières premières, telles que le riz, les céréales, les fruits et les herbes. Le vin de riz, nommé "jiu", se distinguait en tant qu'une des boissons les plus appréciées. Ces boissons étaient mieux adaptées aux conditions climatiques et agricoles de la Chine, ce qui en fit les boissons alcoolisées les plus populaires.

Les dynasties suivantes, à savoir les Song, les Yuan et les Ming, connurent une diminution de la production de vin.


Li Bai buvant à la lune
Li Bai

🔸 La consommation de vin

La consommation de vin en Chine ancienne revêtait une importance culturelle significative. Le vin était considéré comme une boisson noble et était fréquemment associé à des rituels ainsi qu'à des cérémonies religieuses. Il incarnait également un symbole de statut social et de raffinement.


Rituels et Cérémonies

Le vin de raisin était utilisé dans divers rituels religieux et cérémonies de cour en Chine. Voici quelques exemples :

Rituels ancestraux : Le vin de raisin était couramment employé lors des rituels ancestraux, où les ancêtres défunts étaient vénérés et honorés. Lors de ces cérémonies, le vin était versé comme une offrande aux ancêtres, symbolisant le respect et la connexion avec les générations précédentes. Les membres de la famille et les dignitaires présents pouvaient également en boire en l'honneur des ancêtres.

Cérémonies de cour : Le vin de raisin était également utilisé dans les cérémonies de cour, où les dirigeants et les nobles se réunissaient pour des événements d'importance. Le vin était fréquemment employé pour célébrer des mariages royaux, des couronnements, des anniversaires, ou d'autres occasions spéciales. Il incarnait un symbole de richesse, de prestige, et de statut social.

Banquets et festivités : Le vin de raisin était aussi présent lors des banquets et des festivités. Ces événements rassemblaient fréquemment des invités de haut rang et favorisaient le renforcement des liens sociaux et politiques. Le vin était abondamment servi lors de ces occasions, permettant aux convives de savourer la boisson tout en participant à des discussions, des discours, et des divertissements.

Médecine traditionnelle : Outre son utilisation dans les rituels et les cérémonies, le vin de raisin était également apprécié pour ses propriétés médicinales dans la médecine

Vaisseaux à vin: Les anciens Chinois utilisaient des récipients spéciaux pour déguster leur vin, parmi lesquels figuraient des coupes en bronze, des bols en céramique et des gobelets en jade. Certains de ces récipients étaient même ornés de motifs et de gravures complexes, ce qui illustre clairement l'importance que revêtait le vin au sein de la société chinoise.

recipeint en bronze jue (爵)
jue (爵)

Le récipient en bronze jue (爵) était utilisé pour servir et boire du vin lors des rituels et des cérémonies, notamment par les membres de la noblesse.

Le caractère "爵" fait référence à un titre de noblesse . Il est souvent associé à une fonction officielle ou à une position de pouvoir.


Étiquette et règles sociales : La consommation de vin était souvent régie par des règles d'étiquette strictes. Il y avait des normes sociales et des rituels spécifiques associés à la manière de boire du vin, tels que la façon de tenir la coupe, de la remplir et de trinquer avec d'autres convives.


🔸 Le Symbolisme du Vin dans la Poésie Chinoise

Malgré les évolutions des préférences en matière de boissons alcoolisées, le vin maintient une place distincte au sein de la culture chinoise, servant fréquemment à symboliser des concepts culturels, esthétiques et spirituels, notamment parmi les poètes

  1. Les Banquets Poétiques de la Dynastie Tang

Lors de ces festins, qui se déroulaient généralement dans les palais impériaux et les salons des élites, les poètes renommés étaient conviés à se rassembler. Ces poètes, parmi lesquels figuraient des personnalités légendaires comme Li Bai (李白) surnommé "l'immortel ivre" et Du Fu (杜甫) , se livraient à des joutes poétiques où ils exprimaient leurs émotions, leurs pensées et leurs inspirations, souvent en relation avec des thèmes tels que l'amour, la nature, la philosophie, et bien sûr, le vin. Le vin coulait à profusion lors de ces banquets, stimulant la créativité des poètes et favorisant l'émergence de vers lyriques chargés de passion et de profondeur.

On ne compte plus les représentations des poètes chinois une coupe de vin à la main.


Voici les thèmes prédominants dans la poésie chinoise qui entourent le vin

  1. Le Vin en tant qu'Allégorie de la Vie: il a été fréquemment utilisé par de nombreux poètes chinois pour exprimer la fugacité du temps qui passe.

  2. Vin et Spiritualité : Le Bouddhisme Chan : l'influence du Bouddhisme Chan sur la poésie chinoise a été marquante, utilisant le vin comme un moyen de transcender les limites de la conscience.

  3. Vin, Amour et Mélancolie : les thèmes de l'amour et de la mélancolie ont souvent trouvé leur expression dans la poésie chinoise, le vin jouant fréquemment le rôle de confident des tourments du cœur.

  4. Le Vin dans la Célébration des Saisons : les poètes chinois ont célébré les saisons en savourant le vin. la poésie de Wang Wei se distingue par sa célébration de la nature, en harmonie parfaite avec la dégustation de vin.

  5. Héritage Poétique : Le Vin dans la Culture Populaire : ces traditions poétiques ont laissé leur empreinte sur la culture populaire chinoise, de la littérature aux arts visuels.

Ainsi dans la peinture chinoise, la représentation de la vigne et du vin peut varier en fonction des artistes et des époques. On peut trouver des peintures détaillées montrant des vignes grimpantes sur des treillis, des feuilles de vigne finement rendues et des grappes de raisin mûres. Les peintres chinois peuvent également représenter des personnages buvant du vin, des banquets festifs ou des paysages paisibles où la vigne est intégrée à la composition.


N'hésitez pas à partager ce post et

à découvrir la toute nouvelle section intitulée

"Traditions Chinoises : Arts de Vivre"




80 vues

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page