top of page
Rechercher

Le Festival de Qingming : Honorer les Ancêtres et Célébrer la Nature


Le festival de Qingming (清明節), aussi connu sous le nom de Jour du balayage des tombes (掃墳節), est une tradition ancienne en Chine, datant de plus de 2 500 ans. Il débute cette année le 4 avril et se termine le 18 avril, coïncidant avec le 1er jour du 5ème terme solaire du calendrier luni-solaire chinois. Pendant cette période, caractérisée par des conditions météorologiques claires et lumineuses, les températures augmentent et les précipitations sont plus fréquentes, ce qui en fait une période cruciale pour les activités agricoles de printemps, telles que le labourage et les semis.



Zhang Zeduan le long de la rivière pendant le festival de Qingming détail
"Le long de la rivière pendant le festival de Qingming" de Zhang Zeduan

Pratiques Traditionnelles


Qingming marque un moment où le peuple chinois honore à la fois la nature et les ancêtres de leur nation, une tradition enracinée dans l'Antiquité et toujours empreinte de profondeur dans la société moderne.


Nettoyer les tombes et culte des ancêtres

Deux pratiques importantes pour se souvenir des défunts sont observées : l'élimination des mauvaises herbes autour des tombes et l'ajout de terre fraîche pour témoigner du respect envers les morts. Des offrandes telles que de la nourriture, du vin, les baguettes préférées des défunts et du papier-monnaie sont déposées sur les tombes. Ces sacrifices sont ensuite brûlés dans l'espoir que les défunts ne manquent ni de nourriture ni d'argent dans l'au-delà.

Origines Historiques

Le festival trouve ses racines dans la célébration de Hanshi (寒食節, la fête des mets froids), durant laquelle les gens honoraient la mémoire de Jie Zhitui 介之推, un noble originaire de Jin (Shanxi) vivant à l'époque des Printemps et des Automnes. Ce noble avait fait preuve d'une grande fidélité envers le prince Chong'er, l'accompagnant même dans son exil. Cependant, à son retour, le duc oublia Jie qui, se sentant humilié, décida de se retirer dans la forêt avec sa mère. Les années passèrent, et un jour le prince se souvint de son ancien compagnon, partant aussitôt à sa recherche, mais en vain, car l'ancien noble hésitait à quitter la forêt. Le prince décida alors de mettre le feu à la forêt pour contraindre son compagnon à se rendre. Cependant, une fois les flammes éteintes, seul des corps furent retrouvés, plongeant le prince dans le remords. Il fit alors ériger un temple en l'honneur de Jie. En mémoire de celui-ci, les gens commencèrent à se nourrir de mets crus et à s'abstenir de faire du feu le jour de son départ. Avec le temps, cette période devint également celle où les familles se rendaient sur les tombes de leurs proches pour les nettoyer et ainsi dépoussiérer l'année passée. C'est ainsi que naquit la tradition du nettoyage des tombes.


Pendant des millénaires, les empereurs chinois et la société, nobles, marchands et paysans confondus, ont respecté la tradition du nettoyage des tombes, instituée par les empereurs qui érigeaient des monuments somptueux à chaque dynastie. C'était un acte de piété filiale confucéenne visant à honorer leurs ancêtres en nettoyant les tombes et en offrant des sacrifices.


Célébrer Qingming

En dehors du rite de nettoyage des tombes, le festival de Qingming offre une variété d'activités partagées, telles que le vol de cerfs-volants, la pratique de divers sports et les sorties printanières .

Qingming, également appelé Taqing (踏青) ou "sortie printanière", représente une escapade familiale à la campagne au début du printemps, où chacun profite des paysages printaniers et accueille avec joie la nouvelle saison. C'est l'occasion idéale pour savourer la beauté de la nature. Cette tradition remonte à la période des Printemps et Automnes (770-476 avant JC) et à celle des Royaumes combattants (475-221 avant JC). Se promener en plein air au printemps apporte une joie de vivre et favorise un esprit sain dans un corps sain.


Branches de saule


Pendant le Festival, certaines personnes ornent leurs vêtements ainsi que les portails et les portes d'entrée en attachant des branches souples de saule. Cette pratique est réputée pour écarter les influences néfastes des esprits malveillants, le saule étant reconnu pour son pouvoir miraculeux dans la tradition bouddhiste. Ainsi, les branches de saule sont également désignées sous le nom évocateur de "bois de la terreur fantôme". Dans de nombreuses représentations , Guanyin (觀音), la déesse de la Miséricorde, est souvent dépeinte assise sur une falaise, tenant une branche de saule dans sa main droite.


Les coutumes alimentaires


La fête de Qingming est liée à la tradition culinaire des qingtuan 青团.


 qingtuan 青团 boulette de haricots
qingtuan 青团

Ces boulettes printanières sont ensuite garnies de différentes saveurs et cuites à la vapeur. La forme des qingtuan est restée inchangée depuis des milliers d'années. De nos jours, leur fonction sacrificielle s'atténue de plus en plus. Les qingtuan sont aujourd'hui devenues un en-cas printanier très populaire dans toute la Chine.


Sazi (撒子), ou hanji (寒具, un aliment Qingming  brins de pâte frits à base de farine de riz,
Sazi (撒子)

Similairement aux gâteaux de lune du Nouvel An chinois, le Qingming propose également une gamme d'autres mets traditionnels. Parmi eux, les sazi 撒子 ou hanju se distinguent, ce sont des brins de pâte frits à base de farine de riz, d'œufs, de sésame, d'oignon et de sel. Ils étaient traditionnellement consommés avant les repas chauds ou avec une tasse de thé.

Le thé

Chaque année, à l'aube du printemps, les Chinois attendent avec une vive impatience le début de la cueillette du thé de printemps. Au début de cette saison, lorsque les premiers bourgeons éclatent, les feuilles de thé fraîchement déployées sont délicates et douces, tandis que les bourgeons renferment une concentration plus élevée en sucre, en acides aminés et en autres composés aromatiques que à tout autre moment de l'année. Ces thés sont grandement appréciés pour leur saveur légère et sucrée.

Les thés récoltés en ce début de printemps sont souvent désignés sous le nom de "thés de première cueillette". Cette expression fait traditionnellement référence aux thés verts cueillis avant le festival de Qingming, d'où leur appellation de « mingqian » (明前, avant Qingming). Ceux récoltés juste après le festival de Qingming (5 avril) sont nommés « guyu » (谷雨, pluie de grains), qui correspond au prochain terme solaire chinois (20 avril). Enfin, il existe une troisième période, débutant le 5 mai, nommée « lixia » (立夏, début de l'été).

À mesure que l'été approche, la valeur et la qualité des thés tendent à décliner. Ainsi, un thé mingqian peut voir sa valeur s'élever jusqu'à 100 fois celle d'un thé récolté à la mi-mai. Toutefois, il convient de noter que ce phénomène est largement influencé par le marché et ne s'applique pas uniformément à tous les types de thés. Par exemple, lors du festival de Qingming, aucun théier ne bourgeonne dans le nord, tandis que les jardins de thé du Yunnan sont déjà bien avancés dans la saison des récoltes.


Le Festival de Qingming est bien plus qu'une simple célébration - c'est un moment où les Chinois honorent leurs ancêtres, se reconnectent avec la nature et perpétuent des traditions séculaires.


N'hésitez pas à partager cette publication et


Vous pouvez également télécharger gratuitement votre calendrier chinois si ce n'est pas déjà fait.



396 vues

1 Comment

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
Rated 5 out of 5 stars.

Merci pour ce voyage dans le temps

Magnifique

Like
bottom of page