top of page
Rechercher

La Gestion de la Douleur en Médecine Traditionnelle Chinoise : Un Héritage Millénaire

La douleur est évoquée dès les inscriptions sur os et écailles datant du deuxième millénaire avant notre ère.

Les bases de l'observation de la douleur, de ses diverses formes et de ses causes ont été établies avec la formation du système classique de la médecine chinoise traditionnelle.


Les Fondements de la Douleur en MTC

Dès le Ier siècle avant notre ère, le Canon interne de l'Empereur Jaune (黄帝内经, Huángdì Nèijīng) décrit en détail les différentes formes de douleur et leurs causes. La douleur y est reconnue comme un symptôme et un signe clinique essentiel pour le diagnostic, un indice précieux pour le traitement et la guérison.

Sous l'empereur Qin Shihuang (秦始皇, Qín Shǐhuáng) et principalement durant la dynastie Han (206 av. J.-C. – 220 ap. J.-C.), les théories de corrélation entre la nature, la société et le corps humain se sont imposées. Dans cette classification, la douleur peut être un symptôme principal ou secondaire, souvent liée à un désordre du qi, à des stases de sang ou à une diminution du sang.


Types de Douleur en Médecine Traditionnelle Chinoise

Dans les textes anciens, la douleur est principalement représentée par le caractère 痛 (tòng), qui la classe parmi les maladies associées aux perceptions telles que la douleur, l'engorgement, la lourdeur, la démangeaison et les tremblements.


  • 寒痛 (hán tòng) littéralement "douleur froide", fait référence à une douleur qui est exacerbée par le froid. Ce type de douleur est souvent décrit comme une sensation de raideur ou de contraction, et peut être soulagé par la chaleur. En médecine traditionnelle chinoise, cette douleur est attribuée à une invasion du corps par le froid, qui obstrue la circulation du Qi (énergie vitale) et du sang. Les symptômes typiques incluent des douleurs articulaires ou musculaires qui s'aggravent par temps froid ou dans des environnements froids.


  • 热痛 (rè tòng) ou "douleur chaude", est une douleur qui s'intensifie avec la chaleur. Contrairement à 寒痛, cette douleur peut être soulagée par le froid. Elle est souvent associée à une inflammation ou une infection, provoquant une sensation de chaleur dans la zone affectée. En médecine traditionnelle chinoise, 热痛 est souvent le résultat d'une accumulation de chaleur pathologique dans le corps, qui perturbe l'équilibre interne. Les symptômes peuvent inclure une sensation de brûlure, de la fièvre, et des rougeurs locales.


  • 虚痛 (xū tòng) signifiant "douleur vide" ou "douleur de déficience", est une douleur liée à une faiblesse ou un déficit dans le corps. Cette douleur est souvent chronique et d'intensité modérée, mais peut être exacerbée par la fatigue ou un effort excessif. En médecine traditionnelle chinoise, 虚痛 est souvent causée par une insuffisance de Qi, de sang, de yin ou de yang, ce qui rend le corps vulnérable et moins capable de combattre la douleur. Les symptômes incluent une sensation de lourdeur, une fatigue générale, et une faiblesse.


  • 实痛 (shí tòng) ou "douleur plénitude", est une douleur intense et aiguë souvent causée par une obstruction ou une stagnation dans le corps. Cette douleur est souvent décrite comme une sensation de pression ou de gonflement et peut être localisée. En médecine traditionnelle chinoise, 实痛 est souvent due à une stagnation de Qi, de sang, ou à l'accumulation de substances pathogènes telles que le froid ou l'humidité. Les symptômes typiques incluent des douleurs localisées, des gonflements, et parfois des masses palpables. Chaque type de douleur nécessite une approche spécifique en termes de diagnostic et de traitement, soulignant l'importance de considérer les conditions climatiques, les états internes du corps, et les facteurs pathogènes dans l'évaluation de la douleur. En comprenant ces distinctions, les praticiens peuvent mieux adapter leurs traitements pour soulager efficacement les douleurs de leurs patients.


médecin epoque Han préparant une décoction

Traitements de la Douleur en MTC

Hua Tuo (华佗, 142-208), une figure légendaire de l'histoire de la gestion de la douleur en Chine, est crédité de la réalisation d'opérations chirurgicales en utilisant une poudre analgésique appelée mafeisan (麻沸散).


Premiers Analgésiques en Médecine Chinoise

Les premiers enregistrements d'analgésiques en MTC remontent à plusieurs millénaires. Le Shénnóng Běncǎo Jīng (神农本草经), un texte classique attribué à Shennong, l'Empereur Divin des Cinq Grains, est l'un des plus anciens traités de matière médicale chinoise. Ce texte, datant de la dynastie Han, répertorie de nombreuses herbes et substances naturelles utilisées pour traiter diverses affections, y compris la douleur.


Principaux Analgésiques Utilisés

Opium (罂粟, yīngsù) : Utilisé pour ses puissantes propriétés analgésiques et sédatives, l'opium était souvent transformé en pilules ou en poudre pour traiter les douleurs sévères et chroniques.

Aconit (乌头, wūtóu) : En dépit de sa toxicité, l'aconit était utilisé pour ses fortes propriétés analgésiques, notamment pour traiter les douleurs sévères et les inflammations.

Angélique chinoise (当归, dāngguī) : Utilisée pour ses effets bénéfiques sur la circulation sanguine, cette herbe soulage les douleurs menstruelles et articulaires.

Corydalis (延胡索, yán húsuǒ) : Connue pour ses propriétés analgésiques, cette plante est utilisée pour traiter divers types de douleurs, y compris les douleurs abdominales, les maux de tête et les douleurs menstruelles.

Curcuma (姜黄, jiāng huáng) : Employé pour ses propriétés anti-inflammatoires et analgésiques, le curcuma est utilisé pour traiter les douleurs articulaires et musculaires.

Cinnamomum (肉桂, ròu guì) : Utilisée pour ses effets réchauffants et analgésiques, cette écorce est particulièrement utile pour traiter les douleurs causées par le froid et l'humidité.


Techniques Complémentaires pour le Soulagement de la Douleur

En plus des herbes, la médecine traditionnelle chinoise (MTC) utilise des techniques manuelles et énergétiques pour soulager la douleur, telles que l'acupuncture (针灸, zhēn jiǔ), la moxibustion (艾灸, ài jiǔ), le Tuina (推拿, tuī ná) ou encore la ventouse (拔罐, bá guàn), favorisant la circulation sanguine et soulageant les douleurs musculaires et articulaires.


La médecine traditionnelle chinoise offre une perspective unique et holistique sur la douleur, en la considérant comme le symptôme d'un déséquilibre profond dans le corps. Plutôt que de simplement supprimer la douleur, la MTC cherche à traiter ses causes sous-jacentes, rétablissant ainsi l'harmonie et la santé globale.


N'hésitez pas à partager cette publication et


101 vues

Commentaires

Noté 0 étoile sur 5.
Pas encore de note

Ajouter une note
bottom of page